9 messages
Page 1 sur 1

Amiral sur le pont [Lidrya]

par Bruce Openopper le 02 Jan 2015, 13:15


Le bond venait d'avoir lieu. Bruce était de garde cette nuit. Il était en train de superviser son appareil, un débris avait endommagé un des propulseurs assurant le tangage et son vaisseau était devenu moins précis. Derrière lui, deux hommes râlaient. Bruc se gardait bien de manifester sa présence. Timide, il restait en retrait en attendant que cela se passe.

-- Un vaisseau inconnu ?
-- Oui, chef, les clichés sont formels, il s'agit d'un vaisseau spatial. Et la moitié des pilotes sont sur le Vaisseau-monde, ils ne seront pas de retour avant une bonne vingtaine de minutes, et encore, certains sont ivres.
-- Mais qui m'a foutu des branques pareils ! Et le capitaine Saint-Georges est avec eux ?
-- Oui oui !
-- Bien avec un peu de chance, il saura les garder à l’œil

Et ils continuaient de râler des conditions de travail. Ils jalousaient surtout les équipes envoyées là-bas. Bruce fit tomber sa clef à molette en voyant la porte du sas s'ouvrir. Les deux lieutenants le virent et froncèrent des sourcils. Mais ils n'osèrent rien dire. Bruce se dépêcha d'épouster son uniforme et vint s'aligner à côté des lieutenants.

-- AMIRAL SUR LE PONT cria le garde devant le sas.

Lidrya Chesly apparut, elle portait autour du cou les chevrons de l'amirauté*. Bruce sentit son coeur fondre. Cette femme était belle et attirante comme aucune autre. Aucune Nephilim n'égalait sa beauté. Mais jamais il n'oserait lui dire un mot, il était trop timide.

La jeune mécano à sa gauche lui fila un coup de coude

-- Ta clef à molette... elle murmurait, le regard droit vers l'amiral.

La clef à molette à la main, cela faisait un peu désordre. Mais où la cacher ? Dans sa veste, c'était impossible. Le temps de l'ouvrir, de la ranger, il se ferait caler. La garder à la main aurait sans doute été la bonne solution. Mais Bruce n'est pas très doué quand il s'agit de savoir se tenir. Il n'est pas impoli, mais il est surtout très jeune et peu habitué. La vie sur Mars était bien différente des quais du San Djinn Barr.

Alors, il glissa la clef à molette dans la poche de son uniforme. Mais comme il mit la tête de la clef vers le haut, elle menaçait de tomber au moindre mouvement. Et ce qui devait arriver arriva. Pile quand elle passait devant lui, il se raidit et la clef bascula dans un baroufle de tous les diables.

-- Pa... Pardon M'dame il balbutiait, gêné.
-- Amiral lui souffla la mécano...

Mais il n'eut pas le temps de rectifier sa phrase que son lieutenant l'engueulait.

-- Soldat Openopper, on s'adresse à son Amiral par son grade !
-- Chef, oui chef... répondit Bruce, énervé, mais docile.

Spoiler: Afficher
* Je te laisse décider si tu portes l'uniforme ou pas ;)

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Lidrya Chesly le 02 Jan 2015, 13:39


Elle se pencha pour ramasser la clé et elle la donna au jeune mécano. Elle lui souriait et elle lui fit un clin d'oeil, amusé. Elle en profita aussi pour gratifier la jeune femme à côté de lui d'un sourire bienveillant. Elle avança sur le pont, dans son uniforme et elle reprit un air plus sérieux.

Où es tu ? Pourquoi suis je ici et toi là bas ? Ouais je suis sûr que tu t'amuses bien avec Vesta hein !

Penser à Hadès l'aidait à surmonter ses propres peurs, ses propres craintes. Elle avait appris à s'accomoder de son statut. Elle n'était Amiral que sur le papier, mais en vérité, elle n'avait aucune de ses fonctions. Comment faire pour diriger autant de monde sans se tromper une seule fois ?

Au rapport ... S'il vous plaît.

Non, donner des ordres pour donner des ordres, elle n'y arrivait pas. On pouvait être polie même en donnant des ordres non ? Déjà des images se formaient pour le vaisseau. Ami ou ennemi ? Vivant ou mort ?

Est ce que les scans indiquent une présence à l'intérieur de ce vaisseau ? Y a t'il un nom écrit sur ce vaisseau ? Se peut-il que ce soit un de nos vaisseaux perdus ?

La flotte actuelle n'était plus celle du début. Il y avait eu des vaisseaux qui n'avaient pas fait le bond. Est ce que le bond les avait fait repartir en arrière ? Si telle était le cas, il y avait un espoir de retrouver la terre. Un espoir de le retrouver lui.

Je veux tout le monde à son poste. Maintenant. Ceci n'est pas un exercice. Que les canons se tiennent prêt. Commencez la procédure pour les boucliers, mais attendez mon ordre avant de les enclencher.

Ils prenaient trop de puissance, sinon, on les mettrait toujours.

Prévenez les autres vaisseaux qu'ils se mettent dans notre sillage. Je veux nos vaisseaux éclaireurs dans les plus brefs délais.

Elle se tourna vers Bruce et vers les mécaniciens.

Dites moi où nous en sommes au niveau des réparations sur ce vaisseau mais aussi sur les autres vaisseaux. Qui dans notre flotte n'est pas en état de nous suivre.

Beaucoup de questions, mais elle se devait d'avoir le maximum dinformations avant de penser à mal. Mais ennemi ou ami ?

Faites un scan autour du vaisseau pour savoir s'il n'y a pas d'autres vaisseaux en position furtive. Sommes-nous prêt d'une planète ou d'une étoile ? Des vaisseaux sont-ils prêt de ces endroits ?

Une embuscade ? Des pirates de l'espace ? Tout était possible. Et il fallait qu'elle réussisse à penser à l'impensable. Un messager se tenait à ses côtés et il relayait les informations que demandaient Lidrya aux hauts fonctionnaires de la flotte.

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Bruce Openopper le 02 Jan 2015, 15:57


Elle le regardait et son sang se mit à bouillir. Elle lui tendit la clef à mollette. Il lui fallut une bonne seconde pour déglutir et la prendre en main. Cette fois, il la garda, le long du corps toujours au garde à vous. Elle avait été certainement surprise pour être ici et non sur la passerelle. Il écoutait les ordres, les demandes d'informations. Deux hauts gradés à ses côtés posèrent des questions à la passerelle via leur intercom et les réponses fusèrent. Le premier rapport surpris beaucoup de monde. Il y avait un nom écrit sur la proue du navire. Cela signifiait donc qu'il s'agissait d'un vaisseau venant de la Terre. Un sourire s'afficha une fraction de seconde.

L'un des seconds grimaça en lisant le nom du navire. Il confirma son information en présentant sa tablette à Lidrya. Enerim ! Bruce se demanda pourquoi tout le monde tirait cette tête là. Il ignorait qu'il s'agissait d'un nom d'ange. Mais il le comprit bien vite. Les ordres furent donner et Bruce reçut celui d'aller à son Viper. Mais il ne le fit pas, car il venait d'entendre une autre information. Le vaisseau était immobile et semblait totalement vide. Il tournait lentement sur lui-même. Alors, qu'on lui fournissait des informations sur l'état des navire, Bruce comprit que la situation n'était pas si bonne que cela. Le biseau était comme toujours parfaitement opérationnel, mais le San Djinn Barr manquait de plus en plus d'énergie et l'usage des boucliers la gaspillerait inutilement. Bruce se demanda s'il restait des réserves de Dilithium à bord de l'Enerim.

L'amiral voulait des vaisseaux éclaireurs et ça c'était le dada de Bruce. Cela lui donna des ailes et il fit un pas vers l'avant comme pour se porter volontaire. Mais quand elle porta son regard sur lui, il déglutit, perdant de sa superbe. Mais en regardant une navette sur le quai, il eut une idée.

-- Si c'est un vaisseau de conception terrienne, je suis certain de pouvoir m'y arrimer, Mad... Amiral.

Sa langue avait failli fourcher, il la regardait, réellement impressionné. Son regard ne réussit à soutenir le sien, il baissa légèrement les yeux tout en rougissant. Un lieutenant interrompit ce silence et informa l'amiral qu'ils étaient à plusieurs siècles-lumières de la première galaxie. Qu'est-ce que ce vaisseau faisait donc là ?

Spoiler: Afficher
enerim.jpg
enerim.jpg (51.5 Kio) Vu 784 fois

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Lidrya Chesly le 02 Jan 2015, 17:40


Rapide, elle devait ingurgiter toutes les informations, rapidement, les synthéthiser et ensuite les exploiter. Heru Ur et les Sjkaldmeys excellaient dans ce domaine. Elle regarda la tablette et quand le nom apparu, la peur s'insinua en elle. Toutes les rumeurs qui courraient dans la flotte revint vers elle au grand galop. De nombreux infiltrés, un Sariel peut être toujours existant. Elle l'imaginait bien à la tête d'un vaisseau, à un poste affluent, et depuis que l'on savait qu'il était un change forme, ces soupçons se portaient sur Alexia. Mais il y avait aussi les Templiers, peut être que le garçon à la clé à molette en était un ! D'ailleurs ne se portait-il pas volontaire trop rapidement ? Le vrai du faux. La vérité du faux semblant.

Enerim. N'était-ce pas l'Elohim de Kurt Hansel ? Pourquoi n'était-il pas avec eux. Pourquoi était-il resté là bas ? Un sourire fugace passa sur son visage. Il était resté là où il devait être, prêt de son coeur. Hadès avait honteusement joué sur leurs enfants. Elle lui ferait payé cette traitrise au centuple ! Il avait intérêt à être toujours en vie sinon cela chaufferait pour ses fesses.

Où en est le Biseau ? Où en sont nos vaisseaux éclaireurs ?

Elle regarda en coin le jeune homme qui semblait étrange tout de même. Trop timide ? Elle aurait préféré envoyé sa fille au casse pipe. Elle ne croyait pas que sa fille s'en sortirait mieux que n'importe qui d'autre, mais envoyer des inconnus vers ce vaisseau ? Tant qu'il ne se passait rien pourquoi se précipiter ?

Essayer de contacter ce vaisseau. De toute façon, nous sommes déjà repéré, alors autant savoir s'il est vraiment vide.

Mais est ce que cela ne déclencherait pas un système d'alarme ? Dès qu'un message serait envoyé à ce vaisseau ou que l'un d'eux pose le pied dessus, est ce que cela n'avertirait pas les Elohim ? Est-ce qu'ils avaient cette technologie ? Car le passé leur avait appris qu'ils étaient bien en avance sur eux ! Il suffisait de voir que leurs humains avaient une Voleuse d'âme et pas eux !

Vous vous appelez comment ? ... Bruce. Très bien, expliquez moi ce que vous ferez une fois sur ce vaisseau ?

Elle avait déjà ses propres recommandations, mais elle voulait voir si c'était un bleu qu'elle emmenait à l'abbatoir ou un homme qui savait ce qu'il faisait.

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Bruce Openopper le 04 Jan 2015, 00:07


-- Où en est le Biseau ? Où en sont nos vaisseaux éclaireurs ?
-- Il a effectué le bond dans les derniers, ses vaisseaux éclaireurs partiront d’ici 10 minutes.

Les ordres furent donner et aucune réponse ne vint du vaisseau.

-- Les scanners ne détectent aucune vie à bord. La température à l’intérieur permet tout juste de s’y rendre en combinaison.

Bruce hésite, ses mains le démangent. Il a envie de montrer ce dont il est capable. Depuis qu’il a posé ce vaisseau de réfugiés sur le biseau, on ne lui donne que des missions d’escorte qu’un enfant de huit ans pourraient réaliser. Il pense sa chance passée jusqu’à ce que la femme devant lui ne lui adresse de nouveau la parole.

Il bégaie et répond par son prénom, au lieu de donner son matriule, son grade et son nom de famille. Et juste derrière, elle lui pose une colle.

-- Je…

Il n’en savait rien. Mais le désir de cette mission lui donna des ailes.

-- Je ne sais pas, Madame. Je ne suis pas mécanicien comme vous l’avez dit, ni un diplomate et pas vraiment un soldat. Je pilote et vraiment bien. Je peux m’amarrer, me poser n’importe où et rester sur place et je peux ramener tout le monde. C’est mon métier.
-- Ta condamnation !


Et voilà ! Le lieutenant ouvre la parole et rapporte l’histoire de Bruce, un jeune trou du cul qui a ramené des clandestins sur le biseau et a faillit détruire les quais en se posant. Bruce aurait aimé se défendre, surtout quand il explique que Bruce est un condamné et qu’il n’a pas d’autres choix que de piloter, des travaux forcés. Sa cause était juste, les colons allaient mourir. Il aurait aimé dire qu’ils étaient tous à bord, mais certains ont été grièvement blessés.

Il avait plein d’explications en tête. Ils avaient un point en commun. Elle avait la responsabilité d’un navire de guerre. En vol, il avait ces mêmes responsabilités. Seul le nombre de passagers différaient. Mais il n’eut pas le courage de le dire.

-- Je ne sais faire que cela Madame.

Cela sonnait un peu comme un : “Ne me l’enlevez pas !” Mais il se recula d’un pas. Il jetait l’éponge en quelque sorte.
Dernière édition par Djinn le 05 Jan 2015, 16:35, édité 1 fois.

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Lidrya Chesly le 05 Jan 2015, 14:12


Elle écoute les généraux présents dans cette pièce et elle écoute Bruce. Elle ne se souvient pas lui avoir dit qu'il n'était pas un mécano ou qui que ce soit d'ailleurs. Elle se souvenait bien l'avoir déjà croisé, mais guère plus, malheureusement. Alors elle l'écoute et elle lève sa tête vers celui qui prend la parole avec plus de véhémences. L'histoire est tragique et les travaux forcés monnaies courantes à l'heure actuelle. Elle reporte son regard vers Enerim. Bruce pourrait être un Templier. Il pourrait voir une chance de prendre un de leurs vaisseaux et d'aller sauver les rescapés de ce vaisseau. Et ensuite de s'enfuir. Et si tel était le cas ? Devait-elle l'aider ou le juger ?

A quel clan appartenez vous Bruce ?

Elle connait les clans et elle fera plus confiance à un clan qu'à un sans clan. Désolé pour lui. Elle reprend la parole.

Est ce que nos hackers peuvent réussir à distance à s'infiltrer dans ce vaisseau ? Combien de capsule cryogénisante peu contenir ce vaisseau ?

Oui, elle connaissait la science fiction et peut être que c'était irréel, mais les Eholim avaient toujours été en avance sur eux. Les Templiers étaient armés en premier de voleuse. Grâce à Sainte Lame, les Eholim avaient de nombreux atouts qu'ils n'avaient pas eu, car les Nephilim continuaient à se méfier d'eux ...

Bruce qui emméneriez-vous avec vous pour cette mission ?

C'était un nouveau test pour voir s'il ne connaissait que lui ou s'il était capable de raisonner un peu plus loin que le bout de son nez. Elle ne voulait pas que le Hacker s'occupe à distance de ce vaisseau. Il se pourrait qu'un virus se propage et c'était hors de question.

Combien de personnes peuvent être dans ce vaisseau ? Une estimation vu sa taille ?


Bruce savait déjà qu'il lui faudrait des hommes de terrain, donc des guerriers avec lui. Elle lui avait mis la puce à l'oreille avec un hacker, en tout les cas un génie de l'informatique, un homme de bord en quelque sorte. Ensuite, c'était à lui de voir de quelles compétences il aurait besoin. Un pilote ne devait pas être juste un pilote. Chaque naviguant devaient se référer à son supérieur, mais si la mission tournait mal, il devait aussi être capable de prendre la bonne décision.

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Bruce Openopper le 05 Jan 2015, 16:58


Quand elle demande à quel clan appartient Bruce, celui-ci baisse la tête. Il sait qu’il ne fait pas bon avancer sans clan. Mais quand on vient de Mars, qu’on a écopé d’une peine plus longue que tout ce qu’on a déjà vécu, il n’est pas simple de trouver un clan qui vous accueille à bras ouvert. Alors, il ne dit rien et s’enmurre un peu plus dans son silence. Il comprend qu’il aurait mieux fait de se taire et s’attend à ce que la conversation s’arrête là pour lui.

Les lieutenants s’interrogent quant aux questiond de l’Amiral. Sans tenter de connexion, il est difficile de répondre. Ils sont assez malins pour ne pas en tenter. Il faudra voir cela une fois sur place. Quant aux questions sur la cryogénisation, les réponses apportent plus de question. Si ce vaisseau est destiné au transport de troupes, il peu y avoir plus d’anges que de Nephilim s’ils sont concentrés les uns à côté des autres. Cela expliquerait aussi le froid du vaisseau. Le coût en énergie serait infime, le vaisseau pourrait dériver depuis des millénaires en attendant de tomber sur les Nephilim. Mais les anges oseraient-ils partir aussi nombreux ? L’espace est bien trop vaste.

L’amiral coupe les élucubrations des autres en posant une question à Bruce. Et là, son talent se révèle. Il a été colon. Il répond du tac au tac :
-- Cinq Skjaldmeyjar ! Quatre pour l’escorte dans l’Enerim, une Skjaldmeyjar pour rester avec moi. Un médecin, un infirmier, un officier de transmission, un informaticien et trois mécanos pour ouvrir les différents sas.
-- Il n’y a de la place que pour douze personnes dans une Shoonner. lance le lieutenant véhémant
-- Je n’ai ni besoin de copilote, ni de navigateur.
-- Bah voyons !
-- Je n’en avais pas et je me suis posé sur le Biseau malgré l’artillerie.


Et aucun Nephilim n’avait réussi à reproduire son approche sur les différentes simulations lancées sur les Holodecks, même avec le copilote et le navigateur.

-- Si c’est BO qui pilote, je suis volontaire, lança une mécano en faisant un pas en avant.
-- Bon c’est fini ce bordel des volontaires ?


Le lieutenant commence vraiment à s’enrager face à l’indiscipline de ses troupes. Mais en même temps, comment en vouloir à une équipe de se porter volontaire pour une mission dangereuse.

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Lidrya Chesly le 05 Jan 2015, 22:13




Lidrya aurait préféré des noms, mais à la place il donne des métiers. Elle écoute silencieusement ce qu'il se dit autour d'elle et elle note chaque comportement autour d'elle. Personne ne dit rien sur le fait qu'ils vont envoyer un humain auprès des Eholims. Hérésie ! Si un Eholim rôde autour de cette carcasse, ce qui peut être tout à fait envisageable, vu tout ce qu'elle a déjà pu voir et vivre, alors l'humain sera pris d'entrée. Elle préférerait qu'il n'y ait aucun humain dans ce vaisseau. Moins de risque d'infiltration, même si elle se doutait qu'ils devaient déjà être dans la flotte. Ils n'étaient pas son ennemi. Du moins, pas tout à fait. Si elle devait en tuer un pour sauver sa famille, elle n'hésiterait pas ! ... Sans doute ... Comment être sûr de qui touchera Lidrya ? Elle avait cru suivre son fils un jour et pourtant, ce jour là, elle avait tenu la main de son mari. Et pourtant, elle les aimait aussi fort l'un que l'autre. Mais elle aurait toujours cru choisir son fils.

Montrez les fiches des tous les potentiels que nous avons actuellement sur ce vaisseau.

Bruce fut parmis eux, ainsi que le mécano. Le mécano rejoignit une place sur la droite. Elle la glissa sur la surface et la fiche devint une personne en 3d. Juste une silhouette, mais elle était recrutée. D'autres visages, d'autres noms, certains connus par Lidrya. Elle continua de glisser ses noms dans le vaisseau et elle s'arrêta quand il n'en manquait plus que trois. Le pilote, le co-pilote et le navigateur. Elle avait déjà voyagé avec l'équipe de sa fille. Le Barge était complètement cinglé, mais sans Princesse, il n'était rien. Sa seconde fille, car dans le coeur de Lidrya, elle l'était, même si elle ne la maternait pas, toujours est-il que sa seconde fille était Navigatrice et co-pilote. Sans l'un, l'autre fonctionnait moins bien. Sans les calculs précis de Princesse, le Barge, aussi fou soit-il, ne se risquait pas dans des conduites à l'aveugle. Bras croisés, elle regarda vers Bruce. Elle inspira profondèment. Ici, dans cette pièce, des personnes voulaient sa tête. Elle bougea les trois derniers fiches. Bruce faisait partie du voyage.

Prévenez l'équipe immédiatement. La mission commence dans moins de cinq minutes.

Et elle se mit en travers du chemin de Bruce quand il allait bouger. Elle s'approcha pour approcher ses lèvres de son oreille et elle parla extrêment doucement et d'une voix très basse, comme un souffle.

Quand vous serez à portée de l'Enerim, vous couperez tout contact avec nous. Tous les réseaux. Nous ne pouvons être infecté. Vous ne rouvrirez les canaux que quand vous reviendrez vers nous ou si le danger nous menace nous aussi. Prévenez nous avant de les couper et donner nous une heure approximative de votre retour dans nos réseaux. De plus, voici un message que vous devrez me donner à votre retour. Si vous vous trompez dans l'énoncer de cette phrase, nous vous abattrons.

Elle voulait rajouter quelque chose pour les Eholim. Mais il y avait bien trop d'oreilles curieuses ici. Elle croyait encore que cette paix était possible si ils avaient survécus. Mais si tel était le cas, ils ne devaient guère être heureux de savoir que les Nephilim existaient toujours eux aussi. Elle lui récita une phrase bien particulière et elle commença à s'éloigner de lui.

Bruce, si vous désirez en faire votre métier, il est hors de question que vous restiez sans clan. Les Izanaghis pourraient avoir besoin d'un homme comme vous. Sinon tentez votre chance auprès des Insoumis, on dirait que vous avez beaucoup d'admiratrices.

Elle lui fit un clin d'oeil et enfin elle le libéra. Elle était déjà de nouvau sur la table et elle fit revenir à elle tout le vaisseau. Les fiches s'étalèrent pour lui dévoiler les noms pour cette mission Enerim.

Enerim. Elle ne croyait pas au hasard.

N'hésitez pas à vous servir de mon nom pendant cette mission.

Elle croisa le regard de Bruce. Cela valait pour Bruce, mais aussi pour tous ceux qui seront bord. Pendant cette mission, seulement. Enerim. Elle serra ses poings. Son coeur bondissait. Et si c'était un espoir ?

Re: Amiral sur le pont [Lidrya]

par Lazer le 09 Jan 2015, 11:17


Résumé du RP


Lidrya Chesly, Amiral malgré elle du San Djinn Barr, apprend la présence d'un écho radar lors d'une visite de routine sur les quais d'apontage. Elle y apprend que le vaisseau semble glacé et inactif mais qu'il porte les couleurs d'un ange Enerim. Le même ange qui traquait les Skjaldmeyjar, un guerrier de Saint-George.

Bruce Hoppenoper se porte volontaire pour piloter l'escouade d'infiltration à bord du vaisseau inconnu apparu après le premier bond. Lidrya Chesly l'y autorise mais lui communique des instructions claires pour les communications et la protection des réseaux de données.

La suite de ce RP se poursuit ici : Mission d'exploration

9 messages
Page 1 sur 1
Aller à

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron